Istanbul « Passage à un monde de possibilités »

La Turquie est un pays à la diversité géographique incroyable, aux infrastructures modernes, avec un héritage culturel et historique riche, et qui propose des logements à prix compétitifs et haut de gamme.

Ce pays était le point stratégique où se sont rencontrées les grandes civilisations de trois mondes, Romaines, Byzantines et Ottomanes. Il représente l’ancien centre de la Chrétienté, le carrefour de l’Asie et de l’Europe. Ces étendues de mers, de chaînes de montagnes, de hauts plateaux et de vallées, de rivières fertiles, constituent la ligne de démarcation entre l’Orient et l’Occident.

Jour 1  Arrivée et première rencontre

Première rencontre : accueil à l’aéroport Atatürk.

Arrivée des bagages : les invités identifient leurs bagages en précisant leur nom aux porteurs.

Dans la zone d’arrivée, le Directeur des Opérations de « ODS Turquie » et le Guide parlant français accueillent le groupe avec une signalétique de votre choix.

Ce sera notre première rencontre, le tout premier moment d’une nouvelle aventure avec des visages et des cultures différents.

Accompagnement jusqu’au véhicule de luxe.

Départ vers le centre ville d’Istanbul pour le transfert à l’hôtel sélectionné.

Recommandations pour le dîner de Bienvenue

1) Dîner au « Köşebaşı » restaurant

Les restaurants de la chaîne « Köşebaşı », présents dans plusieurs quartiers de l’agglomération, sont absolument incontournables, tant leur cuisine est fine et les produits utilisés de qualité. Celui de Nişantaşı fut inauguré en 2003. On y trouve surtout des spécialités de l’Est de la Turquie, région d’Antep et on sent bien les influences méridionales. En effet, les plats sont assez relevés, particulièrement les kebabs. Ne pas oublier les fameux pide, pain épais au fromage, à la viande ou nature, et pour le dessert, le knefe (au sirop de sucre et au fromage).

2) Dîner dans le Quartier des Pêcheurs (Kumkapı)

Dîner au quartier Kumkapı, ancien port de pêcheurs, afin de goûter toute une gamme de poissons accompagnés d’entrées froides et/ou chaudes spéciales (mezzes).

Ce principal port byzantin, était le plus grand port de pêche de la ville. Dans la journée les poissonniers crient pour vendre leurs poissons et quand la nuit arrive, Kumkapı devient encore plus joyeux. La zone piétonne située dans ce quartier de pêcheurs est très populaire pour les touristes et les habitants avec sa collection de plus de 50 restaurants de poissons de petite taille, ses charmantes ruelles étroites et tavernes. Le soir à l’heure du dîner, les musiciens gitans se promènent dans les restaurants et rues en jouant leur musique traditionnelle et chantent des chansons typiques Turques.

Jour 2  Découverte d’Istanbul

Les Palais d’Istanbul, symboles de la magnificence de l’Empire Ottoman

- Visite du palais : en 1465, Sultan Mehmet, le Conquérant d’Istanbul, a ordonné la construction du premier palais ; ses successeurs ont ajouté de nouveaux pavillons. Les Sultans ottomans ont vécu dans ce bâtiment jusqu’au 19e siècle.

Aujourd’hui c’est un musée : les cuisines hébergent 12 000 pièces de porcelaine incluant une collection de porcelaine chinoise rare.

La section du Trésor affiche une des sélections les plus riches de bijoux et pierres précieuses et objets d’or.

Le musée comporte une collection d’horloges, les reliques du prophète et du kiosque de Bagdad, qui est un bel échantillon d’intérieur Ottoman.

- Visite privée du Musée Sainte Irène

Le bâtiment est sur le lieu d’un temple pré-chrétien. Il se classe, en fait, comme la première église construite dans Constantinople. L’empereur romain Constantin a donné pouvoir à l’église d’Irène Hagia au 4e siècle.

Aujourd’hui, le musée sert principalement de salle de concert pour les performances de musique classique, en raison de ses caractéristiques acoustiques extraordinaires et de son atmosphère impressionnante. Depuis 1980, la plupart des concerts du Festival de Musique International d’Istanbul se déroule ici chaque été.

- Concert de musique classique avec orchestre au musée Sainte Irène

- Déjeuner au restaurant « Yeşil Ev », La Maison Verte

La restauration de cette maison ottomane est due au « Touring Club » de Turquie. La cuisine du « Yeşil Ev » est réputée, qualité des mets et du service combinée à la beauté du lieu font de cet établissement une table saluée par la presse internationale.

- Croisière sur le Bosphore en yatch de luxe

Le Bosphore qui connecte la Mer Marmara et la Mer Noire, est un des endroits les plus gracieux au monde avec la splendeur des bâtiments du rivage et la verdure environnante.

Pendant l’excursion, les invités passeront le magnifique Palais Dolmabahçe, longeront les parcs et pavillons impériaux du Palais Yıldız. Le point d’intérêt suivant sera Ortakˆy, un site où les artistes se rassemblent tous les dimanches pour afficher leur travail le long des rues étroites. Pont du Bosphore, un des plus longs dans le monde, sur le côté asiatique découverte du Palais Beylerbeyi et la colline Camlıca, le plus haut point d’Istanbul qui est offre un panorama magnifique sur Istanbul.

- Le Vilage d’Ortaköy

Ortaköy est un point d’attraction depuis l’époque ottomane. Situé sous le pont du Bosphore, c’est un endroit populaire animé avec ses cafés, ses bars, et ses bazars de rue. La célèbre Mosquée d’Ortaköy se situe sous le pont, l’occasion de photos souvenirs d’Istanbul. Les vendeurs de rue vendent kumpir (pommes de terre cuites), Gözleme (pâtisserie turque) ou des moules-frites.

Recommandations pour le Dîner

1) Dîner au restaurant « Topaz »

Situé à Gümüsşuyu, ce restaurant offre une riche palette de la cuisine méditerranéenne, Turque avec une vue incroyable sur le Bosphore et Istanbul.

2) Dîner au restaurant « Mikla » avec vue panoramique sur Istanbul

Restaurant élégant de style penthouse, situé au dernier étage de l’Hôtel « Marmara Pera » à Beyoğlu, offre de superbes vues panoramiques de la Corne d’Or et du Bosphore allié à une cuisine innovante. Le menu propose des spécialités turques et scandinaves : soupe de concombre au saumon fumé, tartare de saumon épicé, escargot d’agneau, etc.

Jour 3 Istanbul, capitale de la Culture et de l’Art

- Immersion dans le quartier de Péra

Promenade le long de la Rue Istiklal, centre historique du divertissement et du shopping. Depuis 2004, cette rue est qualifiée de française avec ses musiciens de rue, ses cafés, bars et centres d’art.

Arrêt à l’église St. Antoine (la plus grande communauté catholique de la ville) réalisée par Guilio Mongeri en 1912 dans un style architectural Néo-gothique italien en brique rouge.

Tour Péra.

- Pause au café « Cezayir » : édifice de 106 ans, ancienne école Italienne. Le menu est l’un des rares à Istanbul à faire quelque chose d’un peu différent comme le halloumi enveloppé dans des feuilles de vigne avec du pesto aux tomates séchées.

- Poursuite de la balade dans la section de la place Taksim. L’enclave fortifiée de Galata au style international datant du début du 20e siècle.

Point final de la rue Istiklal : le Tunnel.

- Transfert en tramway historique (le 2e plus ancien métro du monde) pour un voyage de 3 minutes vers le quartier Karaköy.

Passage sur le pont de Galata avec ses scènes de vie quotidiennes, pêcheurs, badauds, et une vue magnifique de la vieille ville.

- Un des plus vieux bazars couverts à Istanbul, le « Bazaar Egyptian » à Eminönü est situé derrière la mosquée Yeni et à côté du marché aux fleurs. Créé par le Sultan Turhan, conçu par l’architecte Kazim Aga, rénové par la municipalité d’Istanbul il est ouvert tous les jours sauf le dimanche. On y trouve des herbes, des épices, une variété de médicaments naturels, des plantes et des graines de fleurs. Des produits alimentaires se sont ajoutés au fil des ans : large gamme de fruits secs, noix, fromages, viandes, etc.

- Déjeuner au restaurant « Pandeli »

70 plats différents sont proposés à la consommation : poulet, poisson, viande rouge de la cuisine ottomane.

- Le Grand Bazar est un véritable labyrinthe composé d’une ramification multiple de passages (65 allées). C’est vraiment un monde à part, avec ses propres banques, ses bains, ses petites mosquées, ses cafés et restaurants, un commissariat, un bureau de poste, sans compter les boutiques innombrables (5 480) illuminées à cause de l’absence de lumière naturelle. Ouvert depuis 1461, ce site était considéré comme le plus grand centre commercial au mode, mais depuis l’augmentation des galeries marchandes ce n’est plus le cas, et pourtant le Grand Bazar a conservé son prestige.

Recommandations pour le Dîner

1) Dîner dans un restaurant au complexe « Reina » sur le Bosphore

Son design ressemble presque à un pont de croisière. Il accueille plusieurs tables dans l’un des plus bel endroit du Bosphore. Ce complexe de plein air, à proximité du pont suspendu, héberge une piste de danse. Préconisation gustative : tarte d’asperge chaude, escargots, viande de crabe, aloyau de veau, vin de Marsala, filet de canard colvert, risotto, etc.

2) Dîner oriental au restaurant « Al Jamal »

« Al Jamal » reflète la culture du Moyen-Orient simple et confortable. Premier restaurant qui a ce concept dans la ville avec ses performances de danse du ventre, sa nourriture orientale délicieuse et son service exceptionnel. Cet endroit est devenu « one place to be ». Soirée inoubliable.

Jour 4 Istanbul, toute en activité (demi-journée)

1) La relaxation comme les Sultans

L’expérience du Bain Turc ou la recherche d’une peau perdue…

Le Bain Turc ou Hamam, cette purification à l’origine de l’âme aussi bien que du corps occupe toujours une part importante de la culture turque, c’est un événement social, un point de rassemblement entre personnes avec des rituels : remise du tissu, « pestemal », sorte de burnous, corps trempés avec de l’eau chaude savonnée, massage au gant rugueux, etc. Relaxation, rajeunissement, tels sont les effets du bain turc.

2) Découverte d’Istanbul en voitures antiques (4 personnes par voiture)

« Chevrolet » antique, « Buick » et autres marques automobiles prisées dans les années 50 sont utilisées pour le transport collectif afin de ressentir la nostalgie dans les rues stambouliotes. Parcours sur les bords du Bosphore, visite de la forteresse de Rumeli, passage sur le 2e pont du Bosphore (pont Fatih Sultan Mehmet).

3) Course Nautique avec le Bateau-Dragon sur la Corne d’Or

La Corne d’Or forme un port naturel profond pour la péninsule entourée de la Mer de Marmara. L’empire Byzantin y avait son quartier général naval, les murs ont été construits le long de la côte pour protéger la ville de Constantinople des attaques navales. La vieille Tour de Galata sur le côté Nord, empêchait les navires d’entrer. Cette tour a été en grande partie détruite pendant la Quatrième Croisade (1204), mais il fût construit une nouvelle tour à proximité, la Tour Galata (1348) appelée Christea Turris (la Tour de Christ).

- Course nautique à la Corne d’Or.

- Pause café/thé au « Pierre Loti ». Petite maison de bois située au sommet de la colline Eyüp, qui domine la Corne d’Or. De la terrasse, on a une belle vue sur les remparts des Blachernes et les mosquées impériales qui dominent 6, des 7 collines de la ville.

- Transfert pour le départ (selon le temps de vol, la circulation et les conditions météorologiques)

Ce n’est pas une fin… Nous n’aimons pas employer les mots d’adieu… Nous préférons dire « Güle güle git » en Turc, ce qui veut dire « Va avec un sourire ».

- A l’aéroport : formalités pour le groupe jusqu’à l’enregistrement.

À propos de planetmice

Directeur Général de www.planetMICE.com, le portail du tourisme d'affaires
Ce contenu a été publié dans Visite de site MICE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s